Le XIVème colloque annuel du Master 2 Droit Privé Général portera sur « L’attractivité du droit en matière civile ». Il se tiendra le jeudi 2 avril 2020, de 9h à 18h, au Conseil Supérieur du Notariat (60, Boulevard de la Tour Maubourg, 75007 Paris).

 

Organisé avec le laboratoire de droit civil, cet évènement est validé au titre de la formation continue des avocats et des magistrats.

 

L’accès au colloque est gratuit pour tous, sur invitation ou, dans la limite des places disponibles, par inscription (lien d’inscription à venir) – l’inscription est également possible par mail, en précisant votre qualité, à l’adresse suivante : colloquedpg@gmail.com.

 

Omniprésente dans le discours des praticiens, d’une partie de la doctrine et du législateur à l’occasion des réformes récentes du droit civil français (réforme du droit des sûretés en 2006, réforme de la prescription en 2008, réforme du droit des obligations en 2016, avant-projets de réformes du droit des sûretés et du droit de la responsabilité civile en cours de discussion), la notion d’ attractivité du droit civil est rarement interrogée pour elle-même, dans ses implications théoriques et pratiques. Ce colloque se proposerait d’étudier ces implications en confrontant des regards divergents, y compris critiques, représentatifs des oppositions qui subsistent aujourd’hui au sein de la doctrine. La notion d’attractivité du droit pourrait ainsi être analysée dans ses rapports avec l’objectif de sécurité juridique ou avec les impératifs d’intelligibilité du droit. L’attractivité est-elle un horizon pertinent lorsqu’il s’agit, pour le législateur, de réformer des pans entiers du droit civil ? Dans quelle mesure cet impératif remet-il en cause la tradition légistique française ? Enfin, et peut être surtout, l’objectif de renforcement de l’attractivité du droit civil français est-il atteint ?